Vous êtes ici : Accueil > Espace Innovations > Support Hépatique Mars > Principes techniques

Mise à jour le : 16-08-2017

| | |





Principes Techniques du SUPPORT HEPATIQUE MARS ®


ASPECTS TECHNIQUES

La technologie MARS® (Molecular Adsorbents Recirculating System) de la société HOSPAL est un procédé innovant de détoxification sanguine conçu pour éliminer de manière sélective les toxines fixées sur l'albumine du sang des malades insuffisants hépatiques.

Description technique du système Mars

Le système Mars est un procédé innovant conçu pour éliminer de manière sélective les substances toxiques fixées sur l’albumine dans le sang des malades atteints d’une insuffisance hépatique. Il s’agit d’un système d’assistance hépatique extracorporelle.

Description du moniteur MARS®

Le moniteur MARS® complète un appareil d’épuration extrarénale conventionnel, qu’il s’agisse d’un générateur de dialyse ou d’un moniteur d’hémofiltration continue. Il est constitué :

  • du moniteur MARS®, qui gère le circuit albumine contenant 500ml d’albumine humaine à 20%
  • d’un appareil d’hémodialyse, qui gère les éléments des circuits sang et du dialysat
  • d’un kit de traitement à usage unique, le kit MARS® qui comprend :
    • une membrane MarsFlux permettant les échanges de toxines entre le circuit sang et le circuit albumine. C’est une membrane semi-perméable à fibres creuses spécifiques à la technologie MARS. Elle présente une surface d’échange de 2,1 m3, des fibres creuses de 5ym  de diamètre et est perméable aux molécules et toxines dont le poids moléculaire est inférieur à 50kDa (Figure 1)
    • une  résine d’absorption des toxines par échanges amnioniques
    • une colonne d’absorption par charbon actif
    • une membrane DiaFlux d’épuration complémentaire du sang entre le circuit albumine et le circuit dialysat. Il s’agit d’un dialyseur conventionnel utilisé pour l’hémodialyse ou l’hémodiafiltration
    • un ensemble de tubulures de connexions comprenant  un réchauffeur, deux pièges à air et un filtre à particules de charbon.


figure 1. Menbrane MarsFlux® (Source : Hospal)

Principe de fonctionnement

Le système MARS® est un procédé de dialyse hépatique qui utilise le pouvoir de fixation de l’albumine pour éliminer les substances toxiques ayant une forte affinité à l’albumine accumulées dans le sang du fait de l’incapacité du foie à assurer sa fonction de détoxification. Le système MARS® est conçu pour éliminer les toxines de bas et moyens poids moléculaires, inférieurs à 50 kDa libres ou fixées à l’albumine. Cette élimination est réalisée grâce à la membrane MarsFlux® décrite ci-dessus et grâce à l’albumine humaine agissant comme absorbant sélectif pour le transport des toxines (figure 2). 

figure 2. Principe du transport des toxines à travers la menbrane MarsFlux® de l'albumine du circuit sang à l'albumine contenu dans le circuit dialysat (Source : Hospal)


L’ensemble du système de dialyse est constitué de trois circuits : le circuit sang extracorporel , le circuit albumine et le dialysat (figure 3). Une circulation sanguine extracorporelle est établie en utilisant une pompe à sang de l’appareil d’épuration extrarénale. Le sang, hépariné ou non selon les paramètres de coagulation et le risque hémorragique du patient, traverse les capillaires de la membrane MarsFlux® et , parallèlement, en sens opposé, le soluté de « dialysat » qui est la solution d’albumine (figure 4).


figure 3. Principe du fonctionnement du système Mars® avec les trois circuits : le circuit sang extracorporel, le circuit albumine et le dialysat. (Source : Hospal)



figure 4. Le moniteur Mars® avec les trois circuits : le circuit sang extracorporel, le circuit albumine et le dialysat. (Source : Hospal)

La richesse en albumine du côté dialysat du MarsFlux permet de faire passer dans le circuit albumine ,à travers la membrane, les molécules hydrosolubles, les toxines hépatiques fortement liées à l’albumine du sang ainsi que des substances libres de faibles poids moléculaire.L’albumine ainsi chargée en toxines subit ensuite, au moyen des deux cartouches d’absorbants et du DiaFlux, un traitement qui élimine les toxines et autres substances, permettant ainsi l’épuration de l’albumine du circuit albumine.Ce système peut alors fonctionner en circuit fermé.La vitesse de la pompe à albumine du moniteur MARS® (50 à 250ml /min) est adapté à celle de la pompe à débit sang du moniteur de dialyse.

Les principales substances rapportées comme pouvant être éliminées par la membrane MarsFlux sont signalées ici. Enfin, le moniteur MARS® associé à un générateur d’hémodialyse ou d’hémodiafiltration , permet de réaliser simultanément une épuration extrarénale.

 

Traitement et surveillance

Traitement :

Le traitement par le système MARS®, parallèlement à la prise en charge spécifique de ces patients, doit être réalisé en réanimation. La durée moyenne recommandée d’une séance est de  8h (6 à 12h en fonction de l’intensité de l’ictère et de la charge toxinique à épurer). Dans la plupart des indications, trois séances de traitement sont réalisées à 12-24h d’intervalle. En fonction de la réponse au traitement, d’autres séances peuvent être nécessaires. La tolérance du traitement est généralement très bonne. Une thrombopénie modérée est souvent observée. Les médicaments qui ont une forte liaison protidique doivent être préférablement administrés en fin de séance.

Surveillance:

La surveillance du MARS est identique à celle d’une hémodiafiltration continue.

Le moniteur MARS® est un système d'assistance hépatique extracorporelle couplé à un appareil d'épuration extra-rénale qui joue le rôle de pompe à sang. Cette technologie utilise les propriétés de fixation et de transport de l'albumine du sérum humain (HSA). L'élimination des toxines du sang est réalisé au travers d'une membrane spécifique (MARS®-FLUX) comme pour l'hémodialyse, au contact d'une circulation d'HSA en circuit fermé. La régénération de l'HSA chargée de toxines est assuré par un filtre d'adsorption des toxines, puis par une colonne de charbon actif et enfin par une dialyse complémentaire.
Associé à un appareil d'épuration extra-rénale conventionnel (générateur d'hémodialyse ou moniteur d'hémofiltration), ce circuit albumine est séparé en amont et en aval respectivement du circuit du sang et du circuit dialysat par des membranes dédiées (dialyseurs).