Rectocolite hemorragique
Vous êtes ici : Accueil > Espace Patients > Gros plan > Rectocolite Hemorragique

| | |

l


GROS PLAN SUR LA RECTOCOLITE HEMORRAGIQUE



La Rectocolite hémorragique (RCH) est une maladie inflammatoire chronique de l’Intestin (MICI) de cause inconnue qui touche de façon spécifique constamment le rectum et qui s’étend, de manière continue, plus ou moins haut, vers le cæcum respectant le grêle. Elle va évoluer pendant toute la vie de manière imprévisible sous la forme de poussées entrecoupées de rémissions.

L’incidence de la rectocolite hémorragique en France est de 5 à 10/100 000 habitants par an mais semble être en diminution en France par rapport aux autres régions du monde. Contrairement à la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique touche plutôt les non-fumeurs.



Nous allons répondre aux questions suivantes


Quelle est la fréquence et l’âge d’apparition de la RCH ? : La RCH peut survenir à tout âge, mais un pic de fréquence est observé chez les adultes jeunes entre 30 et 40 ans. L'incidence de la RCH en France diminue alors qu'elle augmente dans le reste du monde... Fréquence de la RCH


Quels sont les mécanismes pouvant expliquer la RCH ? : La cause de la RCH reste inconnue, mais les progrès de la médecine permettent de s’orienter vers l’existence de facteurs environnementaux (tabac, alimentation) et favorisants (infections, flores) qui sur un terrain génétiquement prédisposé vont entraîner une cascade de réactions qui va aboutir à l’apparition de la maladie ... Mécanismes et physiopathologie de la RCH


Quels sont les différents types d’atteintes digestives et non digestives associées à la RCH ? : La RCH atteint uniquement le colon et le rectum. La RCH débute toujours d’abord par le rectum puis « remonte » vers le côlon droit, elle a donc la particularité de s'étendre de façon "rétrograde" c'est à dire du rectum au coecum. ... Atteintes dans la RCH


Quels sont les différents signes cliniques digestifs qui peuvent faire évoquer une RCH ? : Le diagnostic de RCH doit être évoqué devant toute diarrhée prolongée surtout hémorragique et devant tout syndrome dit "dysentérique", caractérisé par des évacuations afécales glaireuses et/ou hémorragiques accompagnant alors des selles normales. Sur le plan biologique pourra être mis en évidence un syndrome biologique inflammatoire associant une protéine C de l’inflammation élevée (CRP), une anémie associant un taux d’hémoglobine abaissé ... Signes cliniques de la RCH


Quels sont les examens complémentaires qui permettent de réaliser le diagnostic de RCH ? : Les examens d’endoscopies digestives (coloscopie) sont obligatoires pour visualiser les atteintes du tubes digestif et surtout pour réaliser des biopsies ... Examens réalisés dans la RCH


Pourquoi existent-t-ils des colites indéterminées ? : Le diagnostic initial de maladie de RCH, peut rester difficile parfois et c’est à distance lors d’une récidive que le diagnostic de RCH sera posé. En effet, dans 10 à 20 % des premières poussées colique pure, la différenciation entre Rectocolite Hémorragique (RCH) et Maladie de Crohn est impossible ... Colite indéterminée


Comment va évoluer dans le temps la RCH ? : Il est très difficile lors de la première poussée de prédire au patient l’évolution de sa maladie dans le temps mais différents éléments peuvent être en revanche notés ... Evolution de la RCH


Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux de la RCH ? : Le traitement médical de la RCH comporte plusieurs thérapeutique : les dérivés salicylés : Pentasa®, Rowasa® et Fivasa®; les corticoïdes à action systémique : Prednisone (Cortancyl®), Prednisolone (Hydrocortancyl®, Solupred®), Méthylprednisolone (Médrol®, Solu-Médrol®); les immunosuppresseurs : L'azathioprine (Imurel®) et la 6-mercaptopurine (Purinethol®) et plus récemment les Anti-TNF : l’infliximab (Rémicade®) ... Traitements de la RCH


Comment est la fertilité lors d'une RCH ? : La fertilité des femmes souffrant de Maladie de Crohn ou d'une RCH non active est habituellement identique à la population normale. Ainsi, dans la maladie de Crohn, selon les études, on estime le taux d’infertilité féminine à 5-14 % chez les patientes en rémission, ce qui est similaire aux taux observés dans la population générale... MICI et Fertilité


Comment se passe la grossesse lors d'une RCH ? : Il est habituellement considéré que la grossesse n’influence pas de manière significative l’histoire naturelle des MICI. Trois études ont cependant évoqué que la grossesse pourrait diminuer l’activité ultérieure des MICI... MICI et Grossesse



Rédaction le 10/11/2011 par le Dr Didier Mennecier
Corrections et mises à jour : 6/10/2012, 12/05/2013, 04/07/2014, 02/06/2015, 19/08/2016, 28/10/2017