Vous êtes ici : Accueil > Espace Patients > Informations examens > Coloscopie Virtuelle

Mise jour le : 23-10-2014

| | |





INFORMATIONS MEDICALES SUR LA COLOSCOPIE VIRTUELLE


La coloscopie virtuelle permet de visualiser le colon sans coloscopie. L'étude du colon est réalisé par le scanner, qui aprés calcul, reconstruit en 3D l'image interne du tube digestif. Il s'agit d'une technique qui évolue avec la capacité de plus en plus grande de calcul des machines radiologiques, mais qui n'est pas encore validée.


Principe de la coloscopie virtuelle :

La "coloscopie virtuelle" a été définie par Fenlon en 1998 comme se rapportant spécifiquement à la navigation interactive en temps réel dans le côlon simulant ainsi la coloscopie. Actuellement, les terminologies "coloscanner et coloscopie virtuelle" sont considérées comme synonymes.


Déroulement de l'examen :

1) La préparation du colon est indispensable pour assurer une vacuité colique nécessitant une préparation colique 24 h avant l’examen, comprenant un régime alimentaire sans résidus et l’absorption d'une solution permettant de nettoyer les parois du côlon comme pour la réalisation d'une coloscopie.
Vous devez vous présenter dans le service de radiologie à jeûn depuis 3 heures avant l’examen. vous pourrez prendre votre traitement habituel avec un minimum d’eau. Vous devrez vous dévêtir et enfiler une blouse à usage unique.


2) Le patient est allongé sur un lit au niveau du Scanner qui se déplace au centre de l’anneau qui délivre les rayons X. On lui injecte un produit de contraste et un antispasmodique par voie veineuse.

Il est nécessaire d’introduire une sonde dans le rectum pour pratiquer une insufflation d’air ou de dioxyde de carbone. L'acquisition des images est obtenue lors d’une ou plusieurs apnées de 25 à 35 secondes qui sont effectuées sur le dos et/ou sur le ventre. Au cours de l’examen alterneront plusieurs temps d’insufflation d’air et de prises d’images. La durée de l’examen est d’environ une demi-heure.


Coloscopie virtuelle en temps réel

3) Pour la visualisation et la reconstruction des images, les données acquises sont transférées sur une console de travail équipée de logiciels où elles sont analysées en coupes axiales 2D, en coupes multiplanaires et en 3D avec une vision endoluminale. Il est possible de coupler les densités optiques avec une coloration jaune-rouge de la muqueuse virtuelle. La totalité des images obtenues sont revues coupe par coupe, avec un mode "Ciné-loop". La durée de la manipulation des images par le médecin varie entre 15 et 45 mn. Les doses d’irradiation ont été réguliérement réduites et sont inférieures de 25 à 75% à un examen scannographique standard abdomino-pelvien. Cette irradiation est à peu prés identique à celle d’un lavement baryté (0,61 rem).


Comparaison entre l'image virtuelle et la réalité
000000000000
Copyright © 2003 Massachusetts Medical Society. All rights reserved
N Engl J Med 2003;349:2191-2200, Dec 4, 2003.


Indications actuelles de la coloscopie virtuelle :

La Coloscopie virtuelle ne constitue pas un examen de première ligne d’exploration colique mais une alternative à la vidéo-coloscopie dans des situations particulières. Ces indications ont évolué depuis la précédente évaluation en 2004 par l’ANAES.
-La Coloscopie virtuelle peut être proposée lors de vidéo-coloscopie incomplète.

-Dans un contexte de diagnostic de symptômes évocateurs de tumeur colorectale ou de dépistage de patients à risque élevé de cancer colorectal, la Coloscopie virtuelle peut être proposée en cas de refus de vidéo-coloscopie ou en raison de comorbidités compromettant la sécurité de cette vidéo-coloscopie. Dans ce contexte, les contre-indications liées à l'anesthésie générale demeurent néanmoins rares.
-Lors de dépistage de patients à risque moyen de cancer colorectal, la Coloscopie virtuelle peut être proposée en cas de contre- indication médicale à la vidéo-coloscopie chez un patient ayant un test positif de saignement occulte dans les selles.
-La Coloscopie virtuelle ne constitue pas un examen de dépistage de patients à risque trés élevé de cancer colorectal.




Références :

Méta-analyse sur la
place de la coloscopie virtuelle par l'HAS - Rapport - 2000 - texte long - 262 Ko -
Place de la coloscopie virtuelle dans le dépistage du cancer colorectal - Rapport - 2001 - texte court - 38 Ko -
Place de la coloscopie virtuelle dans le dépistage du cancer colorectal - Synthése - 2001 - texte long - 184 Ko -