Les actualités sur Hepatoweb.com
Vous êtes ici : Accueil > Espace Actualités

Mise jour le : 30-05-2017

| | |






Décembre 2016 Dr MICI : une Appli pour les Patients ayant une MICI
Dr Didier Mennecier - Hepatoweb.com - 2016



Vous avez une maladie de Crohn ou une Rectocolite hémorragique, Dr MICI est une Appli pour vous aider tous les jours, dans la prise en charge de votre MICI. Dr MICI vous propose, non seulement d’auto-évaluer votre maladie au niveau clinique, grâce à l'usage de scores validés, mais aussi d'évaluer votre qualité de vie.


Un graphique s’affiche permettant d’avoir une vision dans le temps de l’ensemble de ses auto-évaluations, facilitant ainsi le dialogue avec votre praticien. Vous pouvez rentrer tous vos traitements très facilement car ils sont déjà tous proposés et sont classés par famille thérapeutique avec des posologies spécifiées afin d'éviter les erreurs. D'autre part, Dr MICI vous permet de prévoir vos prises et/ou injections en étant alerté par alarme ou Push.

La rubrique "Adresses" vous permet de rentrer les coordonnées de l'ensemble de vos praticiens (Médecin traitant, Gastro-entérologue), votre service à l'hôpital, votre pharmacien et votre laboratoire.

Avec "Rendez-vous", vous pouvez noter et garder en mémoire vos rendez-vous médicaux , les intégrer à votre calendrier et avoir plusieurs rappels. Vous pouvez aussi mettre des notes pour vous rappeler de certains éléments lors de vos rendez-vous.


Retrouvez le site de l'appli : www.drmici.com


_________________________________________________________________________________________



Mai 2016 Hépatite C: les génériques indiens des AAD aussi efficaces que les princeps
Vincent Richeux - Medscape - 2016



Les génériques des AAD, importés d'Inde par des patients atteints de l'hépatite C (VHC), à travers un site internet spécialisé, se sont avérés aussi sûrs et efficaces que les molécules princeps, a rapporté le Dr James Freeman (Hobart, Australie), lors de l'International Liver Congress (ILC) 2016, à Barcelone [1]. Une nouvelle étape vers l'accès généralisé aux AAD ?

Les prix excessifs des traitements par AAD princeps sont régulièrement décriés en raison du frein qu'ils représentent pour accéder à une thérapie permettant de guérir de l'infection par le VHC. Pour 12 semaines de traitement par sofosbuvir, chef de file des AAD produit par Gilead, le prix varie de 900 euros en Egypte à 84 000 euros aux Etats-Unis. En France, il faut compter 46 000 euros.

Plusieurs pays, comme la Chine et l'Inde, ont pu obtenir les licences des princeps, après accord avec les fabricants, en vue de produire leurs propres génériques des AAD à un prix avoisinant les 1000 euros par traitement.

Importation pour usage personnel via un « buyer’s club »

« Lorsque le premier patient m'a demandé conseil pour importer des médicaments génériques provenant de fabricants chinois dans le but de traiter son hépatite C, j'ai décidé de les acheter moi-même et de les tester pour m'assurer de leur qualité », a expliqué le Dr Freeman.
C'est ainsi qu'a débuté l'initiative australienne FIXhepc, qui assiste les patients VHC+ souhaitant se procurer des génériques des AAD, inaccessibles dans leur pays. Les médicaments sont désormais commandés auprès de fabricants indiens, ayant obtenus la licence des princeps.
« La démarche est légale », précise le Dr Freeman. « Elle s'appuie sur l'autorisation accordée dans certains pays, comme l'Australie et le Royaume-Uni, d'importer des médicaments pour un usage personnel n'excédant pas trois mois de traitement. »
Sur le site internet dédié, les patients sont invités à intégrer un "buyer's club", moyennant 1600 dollars pour un traitement de 12 semaines de sofosbuvir+ledipasvir ou 1500 dollars pour la combinaison sofosbuvir+daclatasvir.

Taux de réponse prolongée de 95%

FIXhepc se propose d'importer les génériques en Australie, de les tester, puis de les livrer aux patients, dans les pays autorisant l'importation personnelle. Selon le site, le Royaume-Uni, mais aussi l'Italie, la Suisse, la Pologne ou encore la Roumanie sont les pays d'Europe, où la livraison est possible.
A partir de janvier 2016, le Dr Freeman a inclus les patients souhaitant importer des génériques, à travers le buyer's club, dans une étude observationnelle, nommée REDEMPTION (Reviewing DAA efficacity Managing Patient Treatment in Online Neighbourhoods).
Les résultats présentés lors de l'ILC concernent un total de 448 patients, de 54 ans en moyenne, résidant en Australie, pour la plupart, mais aussi dans des pays d'Asie ou d'Amérique du Sud. Au moment de l'inclusion, ils étaient pour moitié naïfs de traitement et 30% présentaient une cirrhose.
Les génériques importés ont été analysés par chromatographie et spectrométrie de masse. La combinaison sofosbuvir/ledipasvir était majoritaire (45%), suivie du sofosbuvir/daclatasvir (42%). Dans les autres cas, ces combinaisons étaient associées à la ribavirine.

Pas plus d'effets indésirables

Sur l'ensemble des génériques testés, le taux de réponse virologique soutenue (RVS) s'est élevé à 95%. Il a atteint 97% pour la combinaison sofosbuvir/daclatasvir. « Les taux de réponse sont apparu similaires à ceux rapportés pour les princeps dans les essais cliniques de phase 3 », a souligné le Dr Freeman.
Les patients ont été suivis à distance par télémédecine. Les effets indésirables les plus souvent rapportés étaient de l'insomnie, de la fatigue et des maux de tête. Selon le médecin, « il n'y a pas eu plus d'effet indésirable, comparativement aux AAD ».
Trois patients ont vu leur cirrhose passer temporairement à un stade décompensé, mais le traitement a été maintenu. Quatre sont décédés, en raison d'un carcinome hépatocellulaire.
« Ces résultats montrent que nous avons là un traitement efficace pour guérir des patients atteints d'hépatite C pour moins de 1000 dollars. Des millions de personnes pourraient en bénéficier. Alors, il est temps désormais de les utiliser », a conclu le Dr Freeman, avant d'être salué par de longs applaudissements.


Patients français, allez à l’étranger pour vous faire soigner !

En France, les nouveaux AAD sont remboursés chez les adultes chroniquement infectés par le VHC à partir du stade "F2 sévère" et, quel que soit le stade de fibrose hépatique, chez les personnes co-infectées par le VIH , ainsi que celles présentant une cryoglobulinémie mixte ou un lymphome B associé au VHC.
Interrogé par Medscape édition française, le secrétaire général de l'Association française pour l'étude du foie (AFEF), le Pr Victor de Lédinghen, s'est dit "ravi" des résultats présentés par le Dr Freeman. « Désormais, nous allons pouvoir dire à nos patients, n'ayant pas accès au traitement, qu'ils peuvent envisager un séjour thérapeutique à l'étranger ».
Si la France ne permet pas d'importer des médicaments, elle autorise le transport de médicaments à usage personnel en provenance d'un pays étranger. Selon la douane française, « la quantité transportée correspond à la durée du traitement prescrit sur l'ordonnance ou, à défaut, à trois mois de traitement ».
La loi étant en faveur du transport de médicament, « cela ouvre la porte au séjour thérapeutique », souligne le Pr De Lédinghen. « Il faudra toutefois veiller à bien choisir le pays de destination, en privilégiant les fabricants ayant pu obtenir la licence du princeps ».

« Jamais des génériques ne sont apparus aussi vite après l'arrivée d'un nouveau traitement sur le marché. Les résultats concernant leur efficacité pose à nouveau la question de la généralisation de l'accès aux AAD. La situation en devient aberrante. »
Le secrétaire espère une annonce en ce sens de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, lors de la journée nationale de lutte contre les hépatites B et C, qui aura lieu le 25 mai prochain.

REFERENCE :
[1] - Freeman J, High sustained virological response rates using generic direct acting antiviral treatment for hepatitis C, imported into Australia, 16 avril 2016, ILC 2016, Barcelone.
http://fixhepc.com/getting-treated/how-to-do-it/worldwide-import-regulations.html


_________________________________________________________________________________________




Mars 2016 Melavie : une application pour la prise en charge de la constipation.

Melavie est une application mobile développée par Biocodex, laboratoire pharmaceutique, en collaboration avec le Dr Henri Duboc, gastro-entérologue à l’hôpital Louis Mourier de Colombes.
Cette application a pour objectif de permettre aux médecins d’adapter au mieux la prise en charge de leurs patients constipés.
Fonctionnant selon le principe du « carnet de selles » elle permet de suivre différents paramètres : la fréquence et le type de selles, le ressenti du patient, l’observance du traitement …
L’application, téléchargeable gratuitement par le patient, renseigne des informations sur son transit et son traitement. Les résultats sont compilés sous forme de graphes synthétiques  que le médecin pourra analyser facilement lors de la prochaine consultation.


Melavie est composée de 6 onglets :
« Mon profil » : Informations générales concernant le patient (âge, poids, sexe, nom)
« Mes traitements » : Nom des médicaments laxatifs et leurs posologies
« Nouvelle saisie » : Complétée après chaque selle productive ou non
« Mes données » : Compilation des résultats sous forme de graphes, que le patient peut facilement partager avec son médecin :
« Mes conseils » : Mesures hygiéno-diététiques rédigés par le Dr Henri Duboc
« Réglages » : Saisie d’un code d’accès pour garantir la confidentialité des données renseignées


Vous souffrez de constipation ? Melavie est une application personnelle qui vous permet de suivre l’état de votre transit intestinal au fil du temps.
Melavie permet de faciliter la prise en charge de votre constipation par votre médecin, en recueillant des informations sur la fréquence de vos selles, le type de selles émises, vos sensations avant, pendant et après être allé(e) à la selle.
Ces données sont ensuite compilées sous forme de graphes que vous pouvez facilement partager avec votre médecin lors de la consultation.

Appli gratuite - Pour Iphone et sur Androïd : Le site : http://melavie.appstor.io/
Communiqué de Presse à télécharger

_________________________________________________________________________________________




Février 2016 – L’écho des Recos Janvier 2016 disponible.

Lettre d’information du comité de suivi des recommandations « Hépatites B et C 2014 » - n°3 / Janvier 2016. Actualité des hépatites B&C → Hépatites B&C : surveiller la situation des usagers de drogues. Disponible sur l'espace Médecins : Document à télépcharger


_________________________________________________________________________________________


Janvier 2016 – Bonne Année 2016 à tous et merci aux 1 350 032 Visiteurs.

Nous avons analysé l’évolution des visites durant l'année 2015 du 1er Janvier 2015 au 31 Décembre 2015. Pour ces périodes, le site a présenté 2 081 505 pages vues, soit 1 432 220 visites réalisées par 1 350 032 visiteurs soit une augmentation sur l’année précédente (n-1) de + 27% de pages vues.



La visibilité du site est importante car la recherche sur Google de mots-clés très variés dirige l’internaute vers Hepatoweb.com comme nous pouvons le constater sur les tableaux précédents qui montrent le taux d’augmentation de la fréquentation par rapport à la même période (n-1).


_________________________________________________________________________________________


Janvier 2016 – Hepatoweb.com récompensé par l'Académie Nationale de Médecine.

Hepatoweb s'est vu décerner par l’Académie Nationale de Médecine le Prix de Médecine IDS Santé qui récompense, encourage ou aide tout chercheur dont les travaux portent sur l’éducation en santé auprès du public et des patients, pour la « Création d’une solution numérique associant un site Internet Hepatoweb.com et des applications mobiles, pour faciliter le partage du savoir dans le domaine de l’hépato-gastroentérologie ».
Lien : http://www.academie-medecine.fr/laureats-2015/.

_________________________________________________________________________________________