Hepatoweb.com
AvantGo©


Fiches pratiques

Maladie de Gilbert et maladie de Crigler-Najjar



Bases physiopathologiques et moléculaires de la glucuroconjugaison de la bilirubine

(Voir Métabolisme et excrétion de la bilirubine )

La glucuroconjugaison de la bilirubine

La conjugaison de la bilirubine à l'acide D-glucuronique est l'étape fondamentale du catabolisme de la bilirubine.

la bilirubine provient exclusivement du catabolisme de l'hème, chaque jour, 250 à 400 mg de bilirubine sont formés par la dégradation de l'hémoglobine, des autres hémoprotéines et de l'hème libre.

Après sa formation la bilirubine passe dans la circulation sanguine où elle se lie fortement à l'albumine.

Elle est ensuite captée spécifiquement par l'hépatocyte.

Dans la cellule hépatique, la bilirubine se lie à des protéines cytosoliques dont la principale est une glutathion-S-transférase, la ligandine.

L'étape suivante est la glucuronidation de la bilirubine, étape obligatoire du catabolisme.

Bien que cliniquement très différentes, les maladies de Gilbert et de Crigler-Najjar partagent des bases biochimiques et moléculaires communes.

Le déficit en bilirubine glucoronosyltransférase est

De même, le clonage du gène codant pour la bilirubine glucuronosyltransférase a permis de mettre en évidence l'hétérogénéité génétique de la maladie de Crigler-Najjar, tant de type I que de type II ; à l'opposé, les données moléculaires concernant la maladie de Gilbert sont encore parcellaires et contradictoires.

Enfin, la maladie de Gilbert ne justifie aucun traitement.


Présentation clinique, évolution à long terme et perspectives thérapeutiques

la maladie de Crigler-Najjar se manifeste dès les premières heures de vie par un ictère intense à bilirubine non conjuguée qui place d'emblée le nouveau-né atteint sous le risque de développer une encéphalopathie bilirubinique gravissime. La maladie de Crigler-Najjar est rare, et son incidence moyenne semble voisine de 1 pour 106 naissances : environ 70 observations ont été publiées à ce jour.

On distingue deux types de maladie de Crigler-Najjar selon la réponse de l'hyperbilirubinémie non conjuguée au traitement inducteur par le phénobarbital :

Remarque : le mécanisme d'action de la photothérapie imparfaitement connu aboutit à la formation de photo-isomères de la bilirubine, plus hydrosolubles et par conséquent plus facilement éliminés


La maladie de Gilbert est une affection fréquente (incidence 3 % à 8 % dans la population générale). Il s'agit plus d'un trait que d'une maladie car cette affection ne se traduit que par des poussées ictériques survenant surtout lors d'épisodes infectieux et/ou de périodes de jeûne.

La maladie de Gilbert se transmet classiquement sur le mode autosomique dominant.

Clinique :

Remarque : Ictère chez le nourrisson au cours des sténoses du pylore : considéré comme une manifestation précoce d'une maladie de Gilbert.


Haut de Page

© 2000-2009 hepatoweb.com
Dr Didier Mennecier - All rights reserved