Vous êtes ici : Accueil > Espace Patients > Gros plan > Ulcère gastro-duodénal > Physiopathologie


| | |





Quels sont les mécanismes physiopathologiques qui entraînent un ulcère dans l'estomac ?


Au sein de l'estomac, nous avons vu qu'il existe une forte production de sécrétions acide (pepsine et acide chlorhydrique) qui vont permettre la digestion. Mais l'estomac doit se protéger de ces éléments chimiques puissants et c'est pour cela qu'il produit du mucus qui s'oppose à l'action de la pepsine et de l'acide chlorhydrique. Lorsque la production de mucus n'est pas suffisante ou adéquate, il s'ensuit alors la formation d'un ulcère.

L’ulcère gastro-duodénal résulte ainsi du déséquilibre entre l’agression acide de la sécrétion gastrique qui peut-être aggravé comme nous le verrons par les AINS et la présence d'helicobacter pylori et les mécanismes de défense qui sont la barrière muqueuse (constituée par le mucus, la sécrétion de bicarbonates et de phospholipides), les cellules épithéliales (cellules de surface) et sous-épithéliales (qui continnent le flux sanguin muqueux)
et les prostaglandines qui sont synthétisées en permanence dans la muqueuse stimulant ces mécanismes de protection.



Figure n°1 : (A) et (B) Balance entre les facteurs protecteurs et agressifs.
(Copyright Johns Hopkins Hospital - Traductions Hepatoweb.com)


L’ulcère gastro-duodénal se définit comme une perte de substance de la paroi gastrique ou duodénale atteignant en profondeur la musculeuse (Figure n°2).



Figure n°2 : Muqueuse gastrique visible en microscopie electronique.
(Copyright Johns Hopkins Hospital - Traductions Hepatoweb.com)


L'ulcère gastro-duodénal se différencie des érosions qui sont des lésions limitées à la muqueuse et des ulcérations qui atteignent la sous-muqueuse sans la dépasser (Figure n°3 et 4).



Figure n°3 et 4 : Image d'un ulcère, d'une ulcération et d'une érosion gastriques.
(Source GastroLab Copyright)


De multiples facteurs endogènes et exogènes modulent l’équilibre entre les facteurs agressifs et les mécanismes de défense. Plusieurs facteurs peuvent par la suite entraîner une bascule vers une agression de la muqueuse et donc la formation d'un ulcère. Ces facteurs seront détaillés dans le chapitre suivant : étiolologies des ulcères gastro-duodénaux.






BIBLIOGRAPHIE :

- Collège des Enseignants de Gastro-entérologie - Item 290 – Ulcére gastrique et duodénal - 2004
- Dépistage de l’infection à Helicobacter pylori : pertinence et populations concernées - HAS 2010.
- Place respectives de l'endoscopie et du test respiratoire dans le diagnostic et le contrôle de l'éradication de l'Hp - HAS 2003.
- Les inhibiteurs de la pompe à protons chez l'adulte. Bon usage du médicament - HAS 2009
- Recommandations de bonne pratiques « Le bon usage des anti-sécrétoires gastriques chez l’adulte » - AFSSAPS 2007.
- Recommandations de la SFED: Techniques d’hémostase des ulcéres gastriques et duodénaux - HAS 2004.
- Management of bleeding peptic ulcer in France : a national inquiry. Lesur G, Bour B, Aegerter P - Association Nationale des Hépatogastroentérologues des Hôpitaux Généraux. Gastroenterol Clin Biol. 2005;29(2):140-4.
- Bourienne A, Pagenault M, Heresbach D, et al. Étude prospective multicentrique des facteurs pronostiques des hémorragies ulcéreuses gastroduodénales. Gastroenterol Clin Biol 2000;24:193-200.
- Lesur G, Artru P, Mitry E. Hémorragies digestives ulcéreuses : histoire naturelle et place de l'hémostase endoscopique. Gastroenterol Clin Biol 2000;24:656-66.





Rédaction le 10/03/2012 par le Dr Didier Mennecier
Corrections et mises à jour : 6/10/2012, 5/05/2013, 04/07/2014, 23/05/2015, 19/08/2016, 28/10/2017